Optimisation de la chaîne de production d'une huilerie

Optimisation de la chaîne de production d'une huilerie

Période: 
Lundi, août 1, 2016 - Mercredi, octobre 26, 2016
Domaine d'action: 
Description formelle: 

Stage de 3 mois réalisé en industie agroalimentaire dans le village de Barsalogho au Burkina Faso. 

Le stagiaire
Discipline / faculté: 
Lieu du stage
Structure d'accueil: 
ULB-Coopération
Adresse: 
Route de Pô, Village Nong Taaba, Ouaga 2000
Code postal: 
6056
Ville: 
Ouagadougou
Maitre de stage
Prénom: 
Barthélémy
Nom: 
Semdé
Ce que j'y ai fait: 

Durant le stage, je travaillais à l'huilerie de Barsalogho. Au sein de cette usine, deux graines étaient utilisées : le balanites (datier du désert) et les graines du baobab. J'ai participé à l'amélioration de la chaine de production de fabrication d'huile de balanites et de baobab vis-à-vis de l'humidité des graines introduites dans les machines. 

Vie de tous les jours: 

En ce qui concerne la vie de tous les jours, j'étais logé par l'association dans une maison proche de l'usine. Les Burkinabés étant d'un naturel très acceuillant j'ai eu la chance de partager la majorité de mes temps libre avec les responsables production ou avec les ouvriers (ex: repas, discussions, boire un verre, etc.). Les moments où réellement en solitaire, il était possible de se promener dans la campagne environnante, d'aller faire des courses au village ou encore aller boire un verre dans les maquis (restaurant). 

Bon à savoir: 

Quelques petits conseils utiles pour le Burkina Faso : 

- Bien écouter les conseils et ne pas oublier les cachets anti-malaria...

- Il fait chaud mais il ne faut pas prendre que des shorts dans la valise pour deux raisons : 1) dès la nuit tombée on se fait manger par les moustiques avec un short 2) même si pour les étrangers ce n'est pas grave dans la vie de tous les jours, les shorts restent mal vus dans les grandes occasions (baptêmes, mariages, etc). 

- Il est bon d'aller là et de goutter à tous les plats, et surtout de ne pas s'arrêter à ce qu'il y a dedans (le chien c'est très bon!). Toujours pour la nourriture, le Burkina Faso et la Belgique n'ont pas la même notion de piquant donc attention avec le piment

- Le dialècte le plus commun au Burkina Faso est le Mooré